Et quand on ne veut PAS d’enfants ? Parlons vasectomie !

Deuxième moyen de contraception en terme d’efficacité derrière le combo chaussettes-tongs, la vasectomie est envisagée par de plus en plus d’hommes.

Alors… je te parle de ça parce que j’ai décidé de faire une croix sur mes spermatozoïdes (pas pour les repérer au milieu des autres hein, je veux dire par là que je n’ai plus besoin d’eux !).

C’était le 11 janvier.

Bon, pas de bol : je m’attendais à pouvoir écrire “Franchement, EASY, c’est indolore, je suis retourné courir 2 jours après l’intervention”.

SAUF que c’était sans compter sur une inflammation qui m’a fait marcher comme un pingouin pendant 10 jours. 🐧

Inflammation que je pensais soignée mais qui a repris de plus belle après une semaine de répit (par “répit”, j’entends “grippe qui prend le relais”).
Résultat, j’en suis à ma deuxième floppée d’antibios avec juste une semaine de fièvre pour respirer entre les deux. En gros.

Bref, il en faut 1 sur 1000 pour qui ça se passe pas comme prévu. C’était moi, donc allez-y les gars : vous pouvez foncer les yeux fermés !

Plus sérieusement, si on oublie mes péripéties – qui ne sont donc pas la norme suite à ce type d’intervention, tu l’auras compris – la vasectomie est efficace à 99,9% (à partir de 2-3 mois après l’intervention), contre 91% pour la pilule, par exemple.

Elle est dite définitive (la réversion est possible en théorie mais avec un taux de réussite moyen moyen), ce qui en fait un excellent moyen de contraception pour les hommes qui ont fait le choix conscient de ne pas avoir d’enfants – ou de ne pas en avoir plus, comme moi.

Pour les infos pratiques : l’intervention dure quelques minutes sous anesthésie locale, c’est guère agréable mais peu douloureux (j’essaie d’écrire ça avec l’objectivité d’un gars qui aurait repris sport et galipettes à J+3).

Et enfin, un délai de réflexion obligatoire de 4 mois est laissé entre le 1er rdv et la date de l’opération, histoire de pas faire ça en même temps qu’un tatouage papillon dans le bas du dos après une soirée trop arrosée.

Voilà voilà.

C’est pas avec ça qu’on va repeupler la France, mais c’est important aussi.

Tu as aimé cet article ?

Abonne-toi gratuitement pour recevoir "Dessine-moi un moucheron" une semaine sur deux, directement dans ta boîte mail.

Tu découvriras de nouveaux livres, mais tu y trouveras aussi des réflexions sur la parentalité ou des activités créatives à faire avec les enfants !