L’astuce ultime pour la rentrée des classes

Qu’on ait des enfants ou non, le simple fait d’en parler peut donner des frissons.
On peut en avoir peur, être excité, ou avoir hâte de s’y confronter.

Tu l’as reconnue, c’est la rentrée des classes.

Alors : amie ? ennemie ?
Tantôt l’un, tantôt l’autre, elle revient sans cesse ponctuer nos vies, année après année.

Mais pour la première fois, je vais la vivre en tant que papa.

Et comme Héloïse (la maman de nos p’tits moucherons ❤️) est maîtresse, je te partage les meilleures astuces auxquelles on a pensé pour une rentrée réussie !

Avec au programme :

• Des super tips (avec des pépites de rigolade bien croustillantes dedans)
• Un album mooonstrueux pour préparer la rentrée

De retour après une semaine de vacances en Aveyron, ma rentrée des classes à moi, c’était lundi.

Mais la vraie de vraie, celle qui va compter cette année, elle aura lieu début septembre en 2 étapes :

• Basile (5 mois) ira à la crèche, bien escorté par Blaise, son doudou-anagramme, pour éternuer sa purée de betterave ailleurs que sur son papa.
• Tristan (3 ans) se rendra à l’école pour la première fois avec la forte envie d’en découdre avec l’écriture de son prénom et les équations du second degré.

Mais si tu m’as lu jusqu’ici, je sais bien ce qui t’intéresse 🤓

Les astuces ultimes et imparables pour une rentrée de bisounours, bercée par les rires innocents de nos petites têtes blondes.

Une rentrée sans larmes de crocodiles, sans regards perdus dans le vide de l’autre côté du portail, et sans mucus dégoûtant sur ton épaule de parent qui va devoir filer au boulot sans avoir le temps de repasser par la maison pour se changer.

VOILÀ ! C’EST CA QU’ON VEUT LES AMIS !

…Pas vrai ? 🙄

 

Bon. La vérité, c’est que les pleurs, s’ils doivent arriver (et la probabilité est importante), on ne les évitera pas.

MAIS la bonne nouvelle, c’est que c’est NORMAL.
Et ça, il faudra être capable de l’expliquer à ton mini le jour J.

 

En attendant, voilà une liste d’astuces dans laquelle tu peux piocher tout ce qui t’intéresse (et jeter le reste) pour préparer au mieux ton p’tit moucheron.

1° Le dialogue

Comme souvent, le dialogue avec les enfants est un outil magique (avec les adultes aussi, mais certains préfèrent encore se taper dessus en 2023… va comprendre).

De façon factuelle, on rappelle évidemment à quoi ça sert d’aller à l’école, comme :

  • se faire des copains et des copines et vivre ensemble
  • apprendre à lire
  • apprendre le subjonctif du verbe absoudre (je t’écoute ?)
  • connaître les cas d’usage du plus-que-parfait
  • calculer la dérivée d’une primitive…

(Je te laisse rayer toi-même les mentions inutiles, hein ?)

Point important, pour revenir à quelque chose de plus sérieux.
Quitte à insister, on va pouvoir expliquer que la rentrée va durer toute la journée, mais aussi (surtout pour les PS qui font leur première rentrée) que l’école, ce sera 4 ou 5 fois par semaine, touuuute l’année 😉

Côté émotions, là-aussi, on met des mots !

La rentrée te fait stresser ou t’angoisse un peu ? Plutôt que de t’en cacher, dis-lui ouvertement !
En étant transparent·e sur tes propres émotions, tu l’aideras à identifier les siennes et à les partager.

2° Les photos de l’école

Regardez ensemble des photos de l’école si vous avez eu l’occasion d’en prendre – à l’occasion d’une visite avant les vacances, par exemple.
Si tu n’en as pas, tu en trouveras peut-être sur internet ?

C’est aussi l’occasion de reparler des personnes qui vont l’accompagner (le maître ou la maîtresse, l’ATSEM…), et du déroulé d’une journée à l’école (la classe, la récréation, la cantine, la sieste…).

On cherche à créer des repères pour réduire le spectre de l’inconnu.

 

3° Les livres sur la rentrée scolaire

Les livres qui parlent de la rentrée des classes ne manquent pas et certains sont top !

Mais si tu veux sortir des T’choupi, P’tit Loup, Franklin et compagnie, je te propose d’en découvrir un à la fin de cet article. ⬇️

 

4° Repérer les lieux

Dans les prochains jours, passez ensemble devant l’école, faites le trajet depuis la maison pour prendre des repères et rendre la chose moins inhabituelle le jour J. C’est une sorte de répétition générale.

Là encore, il y a assez de facteurs incertains ou inconnus comme ça dans la rentrée, alors autant y mettre autant de “routine” que possible !

 

5° La veille de la rentrée

Prépare le sac avec ton mini (avec lui/elle) et vérifie que tout est là.

Choisissez ensemble la tenue à enfiler le lendemain matin pour que tout soit prêt. Ici, je m’avance peut-être mais je sens que le slip Flash McQueen s’imposera de lui-même.

 

6° Le petit cœur ❤️

Ahhh, le petit cœur pour le jour de la rentrée, c’est une de mes astuces préférées.

Et peut-être celle à laquelle on ne pense pas forcément.

Papa, Maman et leur petit moucheron vont pouvoir dessiner tous les trois un petit cœur au creux de leur poignet.
Et là où la magie opère, c’est quand on explique que ce petit “tatouage” éphémère contiendra tout l’amour qu’on a les uns pour les autres. On peut le remplir de bisous, de câlins, de mots doux… de tout ce qu’on veut.

Comme ça, si on a un petit coup de mou dans la journée, on pourra à tout moment regarder ce petit cœur qui nous apportera la force nécessaire pour tenir jusqu’au soir.

C’est aussi quelque chose dont on pourra parler dès la veille pour s’y préparer !

Il faudra penser à réserver du temps pour faire ça tranquillement le matin… surtout pas dans le rush au moment d’enfiler les chaussures !

 

7° Le jour J

Si notre petit moucheron pleure (je rappelle que c’est probable 😈) on peut lui expliquer que c’est ok de pleurer.

Que c’est normal d’être triste.

On accueille son émotion. Et d’ailleurs, peut-être même qu’on la partage ?

Mais comme on en a déjà bien parlé ces derniers jours, tout le monde est prêt ! On sait comment va se passer la journée, on sait qu’on va vivre plein d’aventures, et surtout, qu’on va pouvoir se retrouver en fin d’après-midi pour tout se raconter ❤️

 

Un album pour préparer la rentrée

Le Monstre des couleurs va à l’école (Anna Llenas)

J’aime bien l’idée de parler de la rentrée sous le prisme des émotions.

On parle assez facilement de ce qu’on va faire à l’école, on sait qu’on va jouer avec des copains, qu’il y aura une maîtresse, qu’on fera la sieste…

D’ailleurs, le livre parle de tout ça et c’est un super moyen de s’approprier le programme de la journée et de se projeter.

Mais au milieu de tout ça, qu’est-ce qu’on ressent vraiment ?

Eh bien… une foule entière d’émotions, de la peur à la joie, que le Monstre des couleurs va nous aider à identifier le jour J pour se sentir… un peu moins perdu ?

 

Tu as aimé cet article ?

Abonne-toi gratuitement pour recevoir "Dessine-moi un moucheron" une semaine sur deux, directement dans ta boîte mail.

Tu découvriras de nouveaux livres, mais tu y trouveras aussi des réflexions sur la parentalité ou des activités créatives à faire avec les enfants !